En 1999, je est toujours un autre. Croyances anesthésiées, idéologies effondrées, technologie omniprésente, relations familiales et sociales complexes, le moi ne s'arrange pas. On le vérifie avec Pascal Françaix et son Tamagotchi (Flammarion), dans lequel un vieux couple se déchire autour de cet animal électronique qui obnubile les pensées et le cœur de madame, tandis que monsieur confie ses malheurs à un enregistreur de cassettes censé le relier à un fils énigmatique… Ou quand la technologie fait office de révélateur des années perdues et des non-dit accumulés.

Sylvie Denis, elle, explore les abîmes ouverts par l'évolution technologique. Voir cette très belle nouvelle dans laquelle une «mère» cybernétique, condamnée à faire partie des infrastructures d'un hôpital, projette ses espoirs déchus sur une petite fille: L'Anniversaire de Caroline, parabole crue sur la maternité (dans un recueil de nouvelles intitulé Jardins virtuels, DLM Editions). Noter aussi le récent Petit Théâtre de brouillard (Flammarion), de la Belge Anne Duguël, beau récit d'une vieille dame atteinte de la maladie d'Alzheimer, enfermée dans son «petit théâtre» intérieur et condamnée à y rejouer sans cesse la même pièce… ou à réinventer totalement sa propre vie? Mystère…

Au chapitre des curiosités, Par tous les Temps, de Colette Fayard (Denoël), conte l'histoire d'un littérateur du futur projeté plus d'un siècle en arrière pour enquêter sur la disparition africaine d'Arthur Rimbaud – et s'il fallait changer l'histoire?