Que faisiez-vous à Nouvel An dernier? La question, si banale en des temps plus normaux, vous saute à la figure en ouvrant Au cœur de la vague, le reportage dessiné que publie Patrick Chappatte, ce 28 octobre. L’événement semble si lointain… «Le soir du 31 décembre 2019, nous ne savions pas. Nous étions innocents. Ou naïfs», écrit notre dessinateur, en légende d’une première page où fondue et raclette animent les discussions d’une grande tablée familiale. «On trinquait à cette nouvelle année qui se pointait, avec sa suite de thèmes incontournables: le Brexit, les migrants, Greta Thunberg…»

Au cœur de la vague, c’est une plongée, à hauteur humaine, dans ce printemps 2020 si particulier. La pandémie qui gagne nos contrées est racontée d’abord par le prisme de Patrick Chappatte, lui-même victime du virus, puis par celui de témoins clés. Tout commence un dimanche, avec un appel du professeur Pittet. La fameuse vague approche et le scientifique sait que le travail de prévention notamment auprès des jeunes peut être amélioré. En trois jours, le dessinateur activera son réseau et mettra sur pied une campagne qui sera publiée le mercredi suivant, notamment dans Le Temps.

Accès privilégié

Cet accès privilégié à une référence des Hôpitaux universitaires de Genève, le dessinateur va en profiter pour traverser le printemps aux côtés de professionnels qui se battront au quotidien contre le covid. Ce sont eux, les héros de cette bande dessinée: Jérôme Pugin, médecin-chef des urgences, mais aussi Dagmar, une infirmière, Ikran, Giovanni et Moussa, les agents hygiène et propreté, à l’énergie revivifiante, et bien sûr Didier Pittet, dont on découvre l’escapade française pour un tête-à-tête avec Emmanuel Macron.

Le récit, factuel et journalistique, voisine avec la découverte de ces personnages, dans leur intimité. Le genre du reportage dessiné, que Chappatte pratique depuis plusieurs décennies, permet ce mariage heureux. «C’est un genre qui donne à voir, comme la photo ou la vidéo, tout en autorisant le lecteur à avoir son rythme propre, souligne Patrick Chappatte. Cela permet d’entrer en empathie et de coller aux témoignages.»


Dessinateur du Temps depuis son lancement en 1998, Patrick Chappatte est le lauréat du Prix annuel de la Fondation pour Genève. La cérémonie a lieu le mercredi 28 octobre, au Victoria Hall. La situation sanitaire ne permet pas de l’ouvrir au public. Elle sera toutefois diffusée en direct sur www.letemps.ch dès 18h30.

Au cœur de la vague, Chappatte, 122 pages, Editions Les Arènes BD. Le livre peut être commandé à l’adresse www.letemps.ch/bd-chappatte