Cela se produit pendant la Régence, au XVIIIe siècle, après le règne de Louis XIV et avant la remise au pas brutale des mœurs par la Révolution. La France réinvente la galanterie, un soft power pour affirmer sa prédominance culturelle sur les autres nations, revendiquer un «esprit français» dont on retrouve de nombreuses traces aujourd’hui. Dans les boudoirs, dans la littérature et la peinture, on cesse de séparer plaisirs et amour et l’on se passionne pour la représentation du désir féminin.

A lire aussi: Au «contentement» historique des hommes, l’opposition du consentement éclairé des femmes