A l’occasion de la sortie de La Dérive des continents (au sud), troisième volet d’une tétralogie européenne entamée avec Comme des voleurs (au sud) et Les Grandes Ondes (à l’ouest), le réalisateur vaudois Lionel Baier évoque son rapport à la Suisse et à l’Europe