Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

/Librairies du monde (6/8)

Lire au parc Mellat

D’oiseaux en jeunes filles, lectures et distractions

A dix minutes de marche des Livres Anciens, en remontant la belle avenue Vali-Asr bordée de platanes d’Orient, on entre à gauche dans l’immense Park-e Mellat (parc de la Nation, anciennement parc Impérial). En haut d’un grand escalier où s’étagent les bustes des grands poètes persans, il y a des bancs pour lire à l’ombre, des chemins de promenade et des espaces verts pour les pique-niques ou la détente. Des couples d’amoureux évoluent en pédalo, au milieu des cygnes nonchalants, sur le petit lac artificiel alimenté par la fonte des neiges du mont Tochal, qui domine la capitale de ses 4000 mètres. Plus loin, des enfants et des adolescents font du skateboard et du roller dans une structure aménagée. Il y a aussi des snacks, de petites cafétérias, quelques volières et un club hippique. Dès lors, seuls trois événements peuvent troubler la lecture:

L’arrivée d’un derviche dont le moineau choisira, de son bec, un vers de Hafez pour vous prédire la bonne aventure.

Le passage d’un gardien barbu et suspicieux, qui se contorsionnera en silence pour vérifier que la couverture de votre livre ne contient pas d’images licencieuses.

L’approche d’un essaim de jeunes filles voilées, dont certaines auront le nez refait. Elles voudront savoir si vous parlez anglais, ce que vous pensez de l’Iran et si vous croyez vraiment qu’il s’agit d’un pays de terroristes.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps