Comment l’idée est-elle venue d’associer les aquarelles d’un peintre du XIXe siècle aux images d’un photographe du XXIe? Bernard Plossu, comme toujours, a une réponse toute simple: «Chaque fois que j’allais au Musée Granet, à Aix-en-Provence, j’admirais les petits tableaux dans les tons bruns que François Marius Granet fit quand il voyageait en Italie. A force, le directeur du musée, Bruno Ely, me proposa de choisir parmi ses collections de 600 lavis de Granet mes préférés et de les exposer avec mes photos d’Italie de la même ambiance. La commissaire Paméla Grimaud intitula la réunion des deux, Italia discreta.»