Ettore Sottsass (1917-2007) n’a pas seulement été l’un des grands designers du XXe siècle – il a dessiné la machine à écrire Valentine d’Olivetti et cofondé le groupe Memphis –, mais c’était également un écrivain de talent. Si, pour lui, «tout est design», alors le style littéraire aussi. Quelle sera, par conséquent, la forme de ses phrases, se demande le lecteur en ouvrant son livre? Elle suit les courbes de la vie, entre émerveillement et nostalgie.

Cet ouvrage ne se lit pas comme des mémoires classiques: pas de retours sur soi pour analyser le passé, les actions, évoquer les réalisations artistiques… A un homme «affamé de succès» qui lui parle gloire et postérité, Sottsass répond qu’il travaille pour le provisoire, «pour inventer des formes adaptées à l’instant et vouées à l’éphémère».