Lorsqu’il est en Côte d’Ivoire, Armand Patrick Gbaka-Brédé alias Gauz’réside habituellement à Grand-Bassam, ville historique qui fut la première capitale du pays. Mais ces derniers temps, c’est plutôt dans le quartier de Cocody à Abidjan qu’on le croise, plus précisément à la Fondation Donwahi pour l’art contemporain, où il écrit, reçoit, dédicace son dernier livre Cocoaïans (naissance d’une nation chocolat), et se livre avec ses amis à des diatribes enflammées qui résonnent jusque tard dans la nuit.