«Je crois […] au succès de tout ce qui flattera et entretiendra la paresse et l’égoïsme de l’homme; l’ascenseur a tué les ascensions dans les maisons; le phonographe détruira probablement l’imprimerie.» C’est ici Octave Uzanne (1851-1931) qui s’exprime. Cette phrase est extraite d’une nouvelle publiée en 1895 et tout bonnement intitulée La Fin des livres, laquelle nouvelle est l’un des textes retenus par l’équipe d’ArchéoSF pour entrer dans la constitution de sa dernière anthologie, La Fin du livre. Il n’en finit pas de mourir... (1841-1930).