Jean-Jacques Eigeldinger, Chopin vu par ses élèves (Fayard, 454 p.). Précieux témoignages de l’époque de Chopin sur son jeu et son art.

Jean-Jacques Eigeldinger, L’Univers musical de Chopin (Fayard, 372 p.). Une analyse fouillée qui éclaire Chopin par rapport aux courants qui l’ont influencé.

Jean-Jacques Eigeldinger, Chopin et Pleyel (Fayard, 372 p.).

Alfred Cortot. Etudes, Préludes, Ballades, Impromptus… (Naxos, EMI). Une invention inégalée.

Argerich plays Chopin (Deutsche Grammophon). Génial et intuitif.

Youra Guller. 11 Mazurkas, 5 Nocturnes (Doron Music). Wilhelm Kempff plays Chopin (Decca). Deux artistes au toucher délicat.

Samson François. The Chopin Recordings (EMI). Pour le chic racé. Nelson Goerner. Ballades, 3 Nocturnes (Institut Frédéric Chopin). Un piano Pleyel joué avec une sensibilité moderne.