Avec la publication très attendue de ce septième et dernier livre de Francisco Coloane, les Editions Phébus achèvent de révéler au public francophone l'œuvre du chantre des mers du Sud, du maître conteur dont le domaine s'étend de l'île de Chiloé à la Terre de Feu et du cap Horn aux rivages antarctiques. Dans le prolongement direct du Dernier Mousse, Antartida (Los Conquistadores de la Antártida, 1945) raconte l'expédition malheureuse de quatre aventuriers décidés à percer les secrets du continent austral. L'acharnement inouï avec lequel les protagonistes de ce roman luttent contre l'«immensité blanche» exprime la profonde admiration de l'écrivain chilien pour les marins du Grand Sud, mais aussi et surtout pour les manifestations les plus extrêmes des forces naturelles. De quoi nous faire patienter en attendant la publication de l'Histoire des naufrages à laquelle Francisco Coloane, qui fêtera bientôt ses 90 ans, travaille depuis de nombreuses années. Le poète latin Lucrèce avait tout compris: rien n'égale le spectacle d'un navire pris dans la tempête – à condition toutefois d'y assister depuis la terre ferme…

Trad. de François Gaudry, Phébus, 116 p.