Jean Pierre Bernès a consacré plus d'une décennie à cette édition critique qui rassemble l'œuvre postérieure à 1952. Enrichie de conférences, hommages, ainsi que de la correspondance de Borges – qui a largement collaboré à cette édition – cette somme organisée chronologiquement s'impose comme une lecture incontournable pour tous les fans de l'auteur du Rapport de Brodie. Près de 1500 pages de fables inquiétantes, agrémentées d'une petite dose de fantastique.

(Gallimard/Pléiade, 1472 p.)