Ecrivain adulé par le public et la critique américaine (il a reçu le Prix Pulitzer en 1998), le sulfureux Philip Roth revisite l'Amérique des années 60-70 avec un roman satirique par le biais d'une famille banale, chamboulée par la guerre du Vietnam et le Watergate. Entre comédie sociale, humour yiddish et fantasmes érotiques, ce nouveau pied de nez au pays du dollar fait le point sur les illusions perdues de l'Amérique contemporaine. Amer et incisif.

(Gallimard, 436 p.)