En cette année de bicentenaire, les ouvrages consacrés à l'Hercule du roman français fleurissent sur les rayons des libraires. Riche, complet et bien illustré, le Balzac de Pierre Sipriot – journaliste et homme de radio érudit récemment disparu – offre une excellente initiation à l'œuvre de ce véritable bagnard de la plume, grand amateur de femmes, constamment criblé de dettes.

(L'Archipel, 462 p.)