Publicité

Emmanuel Carrère: «Les témoignages des victimes ont été dévastateurs»

L’écrivain français publie un recueil compilant les chroniques qu'il a publiées dans «L’Obs» et «Le Temps» durant le long procès des attentats parisiens du 13 novembre 2015. Il retient la puissance d’une aventure humaine, la manière dont le V13 a soudé une communauté

Emmanuel Carrère, Paris, octobre 2021. — © Alexandre Isard / PASCO pour Le Temps
Emmanuel Carrère, Paris, octobre 2021. — © Alexandre Isard / PASCO pour Le Temps

«Vous connaissez le genre de trucs dans lesquels je suis à l’aise: pas d’opinion mais du terrain, peut-être une affaire criminelle.» Fin 2020, Emmanuel Carrère lançait cette perche à Jérôme Garcin, responsable des pages culturelles de L’Obs. L’écrivain français, journaliste et critique de cinéma à ses débuts, s’immergera alors au cœur d’une unité de pédopsychiatrie à la Pitié-Salpêtrière pour un reportage qui sera publié en janvier 2021. Rencontrant dans la foulée le directeur adjoint de la rédaction de l’hebdomadaire, Grégoire Leménager, surgira l’idée un peu folle de suivre l’intégralité du procès des attentats du 13-Novembre, qu’on appellera vite le «V13».

Interview lors de l’ouverture du procès: «La justice est une drogue littéraire»

Cet article vous intéresse?

Ne manquez aucun de nos contenus publiés quotidiennement - abonnez-vous dès maintenant à partir de 9.- CHF le premier mois pour accéder à tous nos articles, dossiers, et analyses.

CONSULTER LES OFFRES

Les bonnes raisons de s’abonner au Temps:

  • Consultez tous les contenus en illimité sur le site et l’application mobile
  • Accédez à l’édition papier en version numérique avant 7 heures du matin
  • Bénéficiez de privilèges exclusifs réservés aux abonnés
  • Accédez aux archives