Joshua Weilerstein a tenu à s’exprimer en français lors de la conférence de presse annuelle de l’Orchestre de chambre de Lausanne lundi matin. Le jeune directeur musical s’est montré frais, enthousiaste. La saison 2016-17 s’annonce éclectique. Elle ne bouleverse pas la politique de programmation de l’OCL, mais l’élargit vers la musique du XXe siècle la plus abordable et digeste qui soit, avec près de 30 œuvres écrites après 1900.

Le chef américain défendra ses compatriotes Charles Ives et Bernstein (la Sérénade jouée par Renaud Capuçon). Il dirigera par ailleurs la Symphonie Rhénane de Schumann, la Musique pour cordes, percussion et célesta de Bartók ainsi qu’une création loufoque de HK Gruber (Frankenstein!!). Il emmènera l’OCL en tournée avec Renaud Capuçon à Zurich, Rome, Aix-en Provence, Grenoble et Oviedo. Il a choisi Haydn comme fil rouge pour 2016-17, choix relativement consensuel quoique exigeant. De quoi dépoussiérer cette musique que certains jugent encore «classique» et «ennuyeuse», dit-il, pour l’aborder de manière «innovante et moderne».

Bertrand de Billy fera sa dernière saison en tant que principal chef invité. Là aussi, l’OCL partira en tournée sous sa baguette, avec deux rendez-vous prestigieux au Palais des Arts de Budapest et au Musikverein de Vienne. L’Australienne Simone Young a accepté de succéder à Bertrand de Billy en tant que principale cheffe invitée dès 2017-18. Autant dire un symbole fort, qui ancre l’OCL résolument dans son époque.

Jeune génération de haut vol

Le retour de l’ancien directeur musical Christian Zacharias sera l’occasion de l’entendre dans le 2e Concerto de Chopin. Parmi les solistes invités, on se réjouit d’entendre la magnifique Sabine Devieilhe et son compagnon Raphaël Pichon dans Mozart au Théâtre du Jorat. L’Américain Emanuel Ax jouera Mozart (sous la baguette de Hugh Wolff), tandis que le jeune Igor Levit se mesure à «L’Empereur» de Beethoven. Alisa Weilerstein, sœur du chef d’orchestre, se produira avec Jukka-Pekka Saraste à Lausanne, puis avec son mari Rafael Payare à Genève. La violoniste russe Alina Ibragimova est à suivre. Lionel Cottet jouera le rare Concerto de Gulda avec Joshua Weilerstein, et son ami Louis Schwizgebel participera à une tournée helvétique (de Genève à Bâle) avec le chef roumain Santtu-Matias Rouvali.

La série des Dominicales continue à convier des jeunes chefs prometteurs (dont la jeune Elim Chan de Hong-Kong), sans oublier les concerts Découvertes et les Entractes (avec des solistes de l’OCL). Une importante création de Michaël Levinas (Passion selon Marc – Une passion après Auschwitz) marquera les 500 ans de la Réforme, avec l’EVL mené par Marc Kissóczy. Joshua Weilerstein dirigera lui-même un nouveau Concerto pour violon de Michael Jarrell à l’occasion d’un concert symphonique réunissant l’OCL et l’Orchestre de l’HEMU. Le Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy et la Symphonie «Pathétique» de Tchaïkovski complètent ce beau programme qui illustre les différentes facettes du jeune chef.

Saison 2016-17 de l’OCL. www.ocl.ch