«Avant que tu me présentes à nouveau des inconnus, je veux une photo en couleurs et trois témoignages de femmes». Ash et Scribs arrivent sur la scène du crime en se querellant à propos de leur soirée de la veille, avant de passer aux choses sérieuses - titre original: Murder in suburbia.

Proposée par M6, Ash & Scribs est l'une des dernières séries policières produites en Grande-Bretagne. Créée par Nick Collins, diffusée sur ITV, elle raconte les enquêtes d'un tandem de femmes au caractère affirmé, ce qui ne les empêche pas de naviguer à vue dans leur vie privée. La série se conforme au plus pur classicisme, on y trouve, parfaitement respectés, les ingrédients d'un feuilleton policier, notamment deux personnages bien délimités: Ash campe la cérébrale, toujours concentrée sur son affaire, tandis que Scribs se montre impulsive.

Les inspectrices séduisent par leurs personnalités, et parce que les scénaristes les ont faites célibataires. Au cours de leurs investigations, elles évoquent leur situation à plusieurs reprises, ainsi lorsqu'elles aiguisent leurs appétits face à leur chef tout en nourrissant les pires craintes («Si ce type est vraiment gay, je me jette par la fenêtre»). Ou quand Ash cache sa vraie profession, supposée faire fuir les mâles, en s'inventant une identité de médecin. Les scénarios des deux premiers épisodes jouaient pleinement cette carte, une victime étant membre d'un club de célibataires, l'autre ayant été tuée lors d'un enterrement de vie de garçon au sens littéral, pour le coup. A l'inverse des séries qui tricotent d'innombrables intrigues amoureuses entre les personnages, Ash et Scribs assument leur célibat, tantôt désespérées, tantôt rieuses. Elles dissertent ainsi sur le jour de la semaine où il fait bon vivre en solo. Conclusion: le mardi. Ça tombe bien, c'est le jour où M6 présente leurs aventures.