L’œuvre de Daniel de Roulet est périodiquement hantée par la figure du Doppelgänger. C’était le cas dans Double (1998), où il racontait comment il avait été fiché, et comment son sosie, le Zurichois Peter Gasser, avait vu sa carrière de procureur brisée parce que les limiers fédéraux avaient confondu les deux individus.