Un trésor dans les mains, comme dit l’historien François Kersaudy dans un livre formidable. Un don et une science hors du commun aussi. Qui aurait subodoré ce pouvoir en voyant Felix Kersten, ce médecin masseur finlandais né en Livonie en 1898? Avec son grand corps de panda, son regard bleu étonné, ses mains charnues et petites, il est la placidité même. Et pourtant quelle force, quelle noblesse aussi chez cet obstiné qui prônait l’humanité au milieu des barbares en uniforme et dont les stratagèmes ont sauvé, entre 1940 et 1945, quelque 100 000 personnes!

Lire aussi: Un diplomate suisse face aux nazis