Immeubles éventrés, arbres calcinés, champs de ruines sans fin: la princesse fait face à un spectacle désolant en sortant de prison. Sa prison, c’est une tour dans laquelle l’a enfermée son père durant sept ans parce qu’elle a refusé de se marier à un roi dont elle ne voulait pas. Assumer ses choix, endurer un chemin initiatique parsemé d’épines pour conquérir L’Amour vainqueur: telle est la morale de bon sens que nous fait vivre Olivier Py dans son adaptation d’un conte des frères Grimm.