Osons Verlaine: «Une saison inconnue, et que j’aime et qui m’aime, et qui n’est chaque fois, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre…» Ainsi pourrait-on parler de la prochaine saison de l’Orchestre de la suisse romande (OSR), qui suivra des mois d’empêchement dû à la pandémie. Cette période tourmentée de fermeture des salles n’a néanmoins pas freiné l’orchestre dans sa nécessité de rester actif, coûte que coûte.