Après la roulotte et les concerts «1:1», la plage… Oui, vous avez bien lu, cette fois-ci, le sable blond de Genève-Plage, le lac et la silhouette du Jura serviront d’écrin à un nouveau rendez-vous de musique classique. Si elle rencontre le succès escompté, la formule pourrait bien devenir un petit «festival» de fin d’été. La capacité d’accueil des lieux étant de 9000 personnes, il y aura de la marge quand le virus aura disparu…