Jenny Holzer est connue depuis le début des années 1980 pour un usage subversif du langage dans l’espace publique, sous diverses formes: plaques de rue, t-shirts, panneaux LED… Chez Louise Bourgeois (1911-2010), qui, à la mort de son père, entreprit une psychanalyse qui dura plusieurs dizaines d’années, l’exploration de la vaste palette des émotions humaines et de son histoire personnelle, cœur de sa pratique artistique, est intimement liée à un travail d’écriture important, presque obsessionnel. Les mots prolifèrent aussi bien dans ses journaux intimes, dans ses nombreuses correspondances et ses textes psychanalytiques, qu’au sein même de son œuvre artistique, où ils sont mis en scène de multiples manières. Au Kunstmuseum de Bâle, l’abondance de l’accrochage fait écho à cette hémorragie de mots et met le visiteur à l’unisson avec une certaine tonalité émotionnelle.