«A vol d’oiseau». C’est le titre du premier concert de saison de l’OCG. Il aura rarement si bien convenu. Car Lucienne Renaudin Vary évolue dans les airs. D’abord, grâce à sa trompette aérienne et lumineuse, qui «lui donne des ailes». Mais aussi à son tempérament libre et léger, qu’une incroyable énergie pousse à aller toujours plus haut. La jeune soliste vient donner un concert classique et jazz ce mardi au BFM. Elle vole au-dessus des contraintes stylistiques et du poids des traditions musicales.