L'an dernier l'Usine à Gaz de Nyon a franchi le seuil des 10 000 spectateurs. Un record qui doit beaucoup au festival organisé pour les cinq ans du lieu, mais aussi à une affiche regroupant Maxime Le Forestier, Jean-Louis Trintignant, Jean-Luc Bideau ou Arthur H. Autant de gros calibres susceptibles de faire exploser la billetterie, qui ne trouve pas d'équivalent dans le programme présenté hier à Nyon.

Pour la première partie de la saison – le programme janvier-juin étant réservé pour le début de l'année –, le staff de la petite structure a choisi de ne pas jouer la surenchère. «L'an passé, grâce à des contacts directs, nous avons pu faire venir des artistes qui sinon, resteraient hors de notre portée financière, explique Pierre-Yves Schmidt, coordinateur. Plutôt que de faire exploser le budget, nous allons essayer de tirer profit de ce succès pour amener le public à faire quelques découvertes.»

Toujours éclectique, le menu 2000-2001 fait la part belle à la musique. Avec d'abord, une alléchante délégation chanson qui, outre Daran (23 septembre), comprend l'iconoclaste Daniel Hélin (18 novembre), ainsi que le Sénégalais Tété, vu à Paléo. Le même soir (27 octobre), Chet fera découvrir une formule oscillant entre le Gainsbourg époque Aux armes et cætera et les débuts de MC Solaar.

Manufactur, quatuor mêlant jazz et électronique (28 octobre), et Mo'jazz beats (4 novembre), assureront une représentation aux nouvelles tendances, tandis que les salsero d'Almendra (9 septembre) et le Cap-Verdien Teofilo Chantre défendront les couleurs de la world music. Sans oublier une tombée de jazz (Rosetta, le 2 décembre) et une larme de blues (Calvin Russel, le 11 novembre). Parents pauvres du programme, la danse et le théâtre font une unique apparition avec La Ribot (23-25 novembre) et Une âme à la mer, d'après Henri Michaux (15-16 septembre).

A noter encore un spectacle pour enfants (La Montagne aux trois couleurs, 7-8 et 11 octobre), la reprise des «T'es Dansant?», les traditionnels «Vendredi de l'Usine» et des DJ's chargés d'animer les fins de soirées du week-end.

Usine à Gaz de Nyon, rue César Soulié 1, tél. 02/361 44 04. Internet: www.usineagaz.ch