Classique

Mahler fête ses dix ans à Genève

La société consacrée au compositeur autrichien célèbre sa première décennie avec un concert de l’OSR. Bruno Mégevand jubile

Mahler avait-il besoin d’une société portant son nom? Pour Bruno Mégevand, cela ne fait aucun doute. L’avocat se situe, passionnément, définitivement, dans le clan de ses inconditionnels. Pour lui, le compositeur autrichien mérite d’être mis à l’honneur, qu’on l’adule ou qu’on l’abhorre.

Quand il crée en 2009 la Société Gustav Mahler de Genève (SGMG), la question de savoir si une telle aventure est justifiée n’effleure même pas Bruno Mégevand. L’évidence s’impose. Pourquoi? «Parce que ma vie a été totalement bouleversée par ce compositeur. J’ai eu le désir impérieux de partager et de faire découvrir sa musique au plus grand nombre possible. Je voulais provoquer des coups de foudre, comme celui qui m’a terrassé devant ma télévision en 2003 alors que je ne connaissais rien de Mahler.»