C’est un livre bâti comme une maison. Une maison qui compterait 100 chambres, une cave profonde, un grenier plein de trésors et bien sûr un jardin. La narratrice ressemble à l’autrice. Elle vit à la campagne, près de la ville polonaise de Nowa Ruda, proche de la frontière tchèque (avant de s’installer à Wrocław, Olga Tokarczuk a passé dix ans dans une partie sauvage de la Pologne, Kotlina Klodska, avec son ex-mari et son fils). Cette narratrice invite des amis sur sa terrasse pour admirer la pleine lune de juillet. Elle prépare de délicieux plats aux champignons − quelques recettes sont d’ailleurs proposées au fil des pages du roman: «croquettes aux collybies», «bolet blafard au vin et à la crème», «dessert sucré aux vesses-de-loup»…