Les difficultés de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) auraient de quoi inquiéter les organisateurs de manifestations sportives et culturelles. Car, en matière de sponsoring, la banque soutient entre autres la Cité, le Théâtre de Vidy, le Septembre musical de Montreux-Vevey, les festivals de jazz à Ollon et de musique classique dans la Broye ou encore la Compagnie Philippe Saire et l'Usine à Gaz de Nyon.

En dépit de ses turbulences actuelles, la banque «n'envisage pas de réduction significative ni de modification majeure» de ses engagements, assure son directeur de la communication Daniel Herrera. «Les élus et les citoyens vaudois ont manifesté leur attachement à notre établissement, il est à la fois normal et nécessaire de continuer à nous impliquer.» L'évolution en cours consiste à «se concentrer sur des manifestations plus importantes, pour éviter une certaine dispersion», mais elle a été amorcée bien avant la crise. Pour le Festival de la Cité, la question est d'autant plus sensible que son contrat est arrivé à terme. L'administrateur Jean-François Chapuisat se contente, pour l'heure, de relever qu'il conduit de «bonnes tractations» avec la BCV.