Les échoppes des artisans napolitains sculptant chaque année des santons originaux sont leurs scènes de fin d’année. Après avoir enchanté les Italiens lors du festival de la chanson de San Remo l’hiver dernier, après les avoir électrisés avec leur victoire à l’Eurovision quelques mois plus tard et continuant de les surprendre en remportant nombre de prix à l’étranger ou en s’exhibant en première partie des Rolling Stones à Las Vegas début novembre, les Maneskin envahissent désormais les crèches transalpines. Damiano David, le leader du groupe de rock italien le plus en vue du moment, s’est transformé en statuette, ultime consécration médiatique et culturelle dans la péninsule.