Le point sur la poignée de festivals, sur 700, qui comptent vraiment, en termes de cinéphilie et de marché, et qui influe sur les salles suisses.

1. CANNES (13-24 mai 2009).

Le numéro 1 grâce à sa réputation, sa couverture médiatique, son marché, l'équilibre de ses films: 1/3 commercial, 1/3 grands auteurs, 1/3 découvertes.

2. TORONTO (jusqu'au 13 sept.)

Le rendez-vous de l'industrie, ainsi que de tous les acheteurs et exploitants: né en 1976, le festival se contentait d'une rétrospective des meilleurs festivals dans le monde. Sur cette idée et dans une ville active en termes de tournages comme d'archivage, il est devenu second en termes d'activité économique et de médias.

3. BERLIN (5-15 février 2009)

La Berlinale se maintient surtout grâce son European Film Market.

4. VENISE (jusqu'au 6 sept.)

Faute de marché et d'infrastructures, la Mostra est le rendez-vous de la découverte et de la radicalité.

5. SUNDANCE (15-29 janvier 2009)

Là où des embryons de projets deviennent des films et où les acheteurs, les studios et les directeurs de festivals font leurs premières emplettes.

PREMIERS VIENNENT-ENSUITE: Pusan, San Sebastian, Locarno.