Rock

«Marble Son», par Jesse Sykes & The Sweet Hearafter

On l’a laissée avec l’inséparable Phil Wandsher, quelque part entre ballades pop-folks au classicisme inusable et enchaînements plus électriques

Genre: Rock
Qui ? Jesse Sykes & The Sweet Hereafter
Titre: Marble Son
Chez qui ? (Fargo/Irascible)

On l’a laissée avec l’inséparable Phil Wandsher, quelque part entre ballades pop-folks au classicisme inusable et enchaînements plus électriques. Depuis ses dernières traces, qui remontent à 2007, Jesse Sykes a décidé de pencher plus clairement vers la deuxième option: les guitares hypnotiques et saturées portent ici des chansons qui évoqueront tantôt les Doors, tantôt Neil Young. Le tournant du duo n’est pas pour autant complet: l’allure magmatique de ce quatrième album est régulièrement contrecarrée par des trêves mélodiques précieuses et introspectives, où la voix rocailleuse et sensuelle de Jesse Sykes fait merveille. Un album en équilibre entre deux mondes, donc, dont on sait déjà qu’il ne subira pas l’usure du temps.

Publicité