Demandez-lui de se présenter, Marc Abélès vous dira simplement: «Je suis anthropologue.» Il est même l’un des plus éminents chercheurs français dans sa discipline, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) et directeur de recherche au CNRS. Mais Marc Abélès ne cherche pas à jargonner: il est l’auteur de livres qui ont su parler à un large public. Avant-dernier en date: Un Ethnologue au pays du luxe (2018). On se souvient aussi des Nouveaux Riches. Un Ethnologue dans la Silicon Valley (2002) ou, du côté de l’anthropologie politique, Un Ethnologue à l’Assemblée (2001).

Dans Carnets d’un anthropologue, Marc Abélès revient sur ses premiers engagements politiques en Mai 68, tire des fils entre les territoires et les époques jusqu’aux récentes explosions sociales: les Printemps arabes, Occupy Wall Street, les Indignés, Nuit debout, les «gilets jaunes».