C’était il y a deux ans. Après quatre albums inspirés par ses incessants voyages, Marc Aymon décidait de revisiter le patrimoine musical romand, de réarranger de manière folk des chansons composées entre la fin du XIXe siècle et les années 1920. Le résultat, qui a pris la forme d’un livre-CD baptisé O Bel Eté!, est devenu le plus beau succès de sa carrière. Tout était parti d’un carnet de chants offert à l’issue d’un concert par un couple qui avait beaucoup apprécié sa relecture de La Délaissée, tragique ballade romantique de 1890.

Lire aussi: Marc Aymon, prendre le temps de rester

Cette aventure lui a tellement plu que le Valaisan a lancé cet été le projet Glaneurs: jusqu’à la fin du mois de septembre, quiconque serait en possession de vieux recueils de chansons, de partitions oubliées, d’enregistrements audio et autres documents musicaux, datant d’avant 1970, est invité à les déposer dans les librairies Payot de Suisse romande ou au centre culturel Les Arsenaux de Sion, ou de les transmettre en ligne via le portail notrehistoire.ch.

Quels trésors figureront parmi cette moisson? Pour le découvrir, Marc Aymon a mis sur pied une performance qui sera présentée du 5 au 20 décembre au nouveau Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne (MCBA): enfermé dans une pièce de 30 m² avec le musicien Xavier Michel (Aliose), historien de formation, et le producteur Frédéric Jaillard, il ouvrira patiemment les documents confiés à ses bons soins, avant de les laisser lui inspirer de nouvelles chansons. Les visiteurs pourront suivre en direct le travail du trio via deux écrans installés au MCBA et aux Archives de l’Etat du Valais.

Plus d'informations sur: www.glaneurs.ch