Depuis la sortie de L’Astronaute, c’était il y a quinze ans déjà, Marc Aymon mène sa carrière comme bon lui semble, se laissant guider par ses envies et les rencontres qui parsèment sa route. Il a un volontarisme à toute épreuve, un charme à fleur de peau, un instinct fiable et ce petit truc en plus qui lui permet de joliment tracer son sillon. Un petit côté joueur de flûte de Hamelin, aussi.