Marc Newson, le designer samouraï, sort ses sabres

La star australienne du mobilier contemporain customise des lames japonaises

De l’égouttoir à vaisselles à une ligne de vêtements pour la marque de jeans G-Star RAW en passant par une navette spatiale et une collection de baignoire pour une boîte de sanitaire d’Adélaïde: Marc Newson sait absolument tout faire.

Designer au sens noble du terme – il produit aussi bien pour le marché de masse que pour les galeries – l’Australien rejoignait l’année dernière Jonathan Ives, le designer en chef d’Apple, pour renforcer l’équipe créative de la firme à la pomme. Ce qui ne l’empêche pas de mener de front sa production personnelle de manière, disons, assez combative.

Du fusil à l’épée

Après un fusil pour l’italien Beretta en 2014, ce sont des lames traditionnelles japonaises que Marc Newson vient de customiser. Dix épées Aikuchi – littéralement «en forme de bouche» – réalisées en collaboration avec le studio de design WOW, dont la famille du président, Hiroshi Takahashi, manufacture des sabres depuis neuf générations.

Résultat: des fourreaux en bois laqué, fuselés façon coquilles de couteaux et décorés de motifs géométriques en écaille. A l’intérieur, des lames affûtées comme des rasoirs fabriquées selon les techniques ancestrales en vigueur dans la région de Tohoku. Et un look minimaliste d’épée épurée, caractérisée par l’absence de garde. Le designer australien a également remplacé l’habituelle poignée en cuir tressé par une prise nacrée gainée d’une texture perlée.

Produits à dix exemplaires seulement, ces sabres restent réservés à une clientèle de collectionneurs capable de sortir 300 000 francs pour les exposer. Au Japon, où certains katana médiévaux peuvent facilement atteindre le demi-million de francs, la somme apparaît à peine extravagante.