Marché de l’art

Marc Spiegler: «Les galeristes doivent être beaucoup plus flexibles et agiles qu’autrefois»

Le directeur de la foire Art Basel observe l’émergence d’un art de plus en plus politisé et offrant plus de visibilité aux femmes. Pour «Le Temps», il évoque également le fossé qui se creuse entre grandes et petites galeries, ainsi que le bilan carbone des grandes foires

Quelques galeries issues de 34 pays sont attendues, du 13 au 16 juin, pour la cinquantième édition d’Art Basel, qui s’ouvre dans un marché de l’art contemporain contrasté. Celui-ci est marqué par un fossé grandissant entre les grandes galeries dont le chiffre d’affaires ne cesse de progresser et les moyennes et plus petites, de plus en plus fragilisées. Entretien avec Marc Spiegler, le directeur international de la foire.

«Le Temps»: Quelles sont les grandes tendances artistiques qui vont se dégager cette année à Art Basel?