«Traduttore, traditore»

Marcel Proust – Google Translate: 1–0

Dans «A la recherche du texte perdu», Ricardo Bloch fait faire des allers-retours à la première page de «Du côté de chez Swann» dans le traducteur automatique de la firme. Hilarant, et un peu angoissant aussi

Obtenez ce livre entre vos mains et vous ne le laisserez pas.

Relisez ce que vous venez de lire. Vous trouvez certainement un sens à cette phrase, mais vous êtes en train de vous dire qu’elle a été écrite par un portemanteau. Ou par la World Company. Vous avez deux fois raison: c’est un énoncé tout simple («Prenez ce livre entre les mains et vous ne le lâcherez plus») qui a été transcrit en cinghalais via Google Translate, et repassé en français via le même biais.