Livres

Quand Marcel Proust a reçu le Prix Goncourt: histoire d’un tollé

Thierry Laget reconstitue avec brio le climat littéraire et politique de l’année 1919 à Paris quand «A l’ombre des jeunes filles en fleurs» a été sacré

Quand Marcel Proust a reçu le Prix Goncourt pour A l’ombre des jeunes filles en fleurs, en 1919, le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a pas été porté en triomphe. C’est plutôt un festival d’articles outrés et persifleurs qui ont accueilli la nouvelle. Au vu de la consécration que connaît aujourd’hui l’auteur d’A la recherche du temps perdu dans le monde entier, ce baptême amer donne quelque peu le tournis. Et rappelle combien la perception des œuvres est tributaire des œillères du présent. Thierry Laget, romancier, essayiste, spécialiste de Proust et traducteur, revient, en cette année anniversaire, sur ce tollé médiatique du lendemain de la Grande Guerre dans le savoureux et très documenté Proust, Prix Goncourt. Une émeute littéraire.

Lire aussi: Marcel Proust, cent ans à rechercher le temps perdu