Exposition

Marcia Hafif, le grand inventaire

Un an après sa disparition, le Mamco consacre à l’artiste américaine Marcia Hafif une nouvelle exposition couvrant l’ensemble de sa production

L’histoire de Marcia Hafif avec le Mamco est déjà longue. En vingt ans, plus de cinq expositions personnelles ont été consacrées à l’œuvre de l’artiste américaine, abordant son travail de peinture, mais aussi de photographie ou de vidéo. La source de ce lien privilégié entre l’artiste et l’institution se situe à la fin des années 1990, quand le Mamco reçoit en dépôt, contre l’engagement d’en réaliser le catalogue raisonné, un ensemble conséquent d’œuvres de sa période romaine (1961-1969): de grandes abstractions bicolores aux lignes claires et aux couleurs chatoyantes, inspirées par sa vie quotidienne dans la capitale italienne autant que par le cinéma d’Antonioni ou Godard, mais aussi des collages, des sérigraphies et des dessins. D’autres œuvres, retrouvées entre-temps, complètent le dépôt en 2008, ainsi que plusieurs dons.

Lire aussi: Un Mamco au féminin pluriel