Le rock serait né il y a cinquante ans, dans le hurlement d'un Sudiste nommé Bill Haley. Depuis «Rock Around the Clock», l'histoire de l'Amérique se raconte par sa musique électrique. Par ses figures héroïques, ses crapules chansonnières, ses ménestrels en cuir. Une semaine durant, des pionniers bottés de Memphis au vrombissement de Detroit, du soleil huileux de Los Angeles aux ghettos de New York, l'émission «Radio Paradiso» de La Première de Radio suisse romande se lance sur la piste des sons urbains qui ont marqué nos vies. Décennie par décennie, les rencontres se trament qui font une histoire parallèle des Etats-Unis. Une histoire où les événements politiques, les élections présidentielles successives se commentent en deux refrains, trois couplets. Où les questions raciales ne cessent de hanter ceux qui tentent d'y échapper. Et où une chanson suffit à contenir une époque et ses débordements. Noire ou blanche, hip-hop ou country, la musique américaine est à l'image de son berceau. Si lointaine, si proche.

50 ans de musiques américaines. A suivre du lundi 1er au vendredi 5 novembre sur RSR-La Première, dans «Radio Paradiso» en direct de New York, avec Gérard Suter, Arnaud Robert et David Brun-Lambert. Carnet de route du mardi 2 au samedi 6 novembre dans les pages culturelles du «Temps».