Y a-t-il une part d’instinct dans ce qu’on nomme la vocation? Quand Maria Larrea se fait la promesse, adolescente, de devenir cinéaste, pressent-elle que le destin lui fournira, dix ans plus tard, des péripéties dignes d’un film à multiples rebondissements et/ou d’un premier roman prodigieux, Les gens de Bilbao naissent où ils veulent, récompensé par le Prix du Premier roman et le Prix des Inrockuptibles. Peut-être le savait-elle inconsciemment, mais ça n’a pas d’importance. Nombreux sont ceux et celles qui ont des secrets de famille; rares sont ceux et celles qui savent en faire une bonne histoire.