Soudainement, comme l’impression de se retrouver dans le film dont on vient parler avec elle. Alors qu’on prend place face à Marion Cotillard dans un petit café-restaurant niché au-dessus d’un cinéma de quartier parisien et qu’on enclenche notre dictaphone, on ne peut s’empêcher de penser à une scène de Frère et Sœur. L’actrice française, qui incarne Alice, une comédienne de théâtre dévorée par la haine qu’elle éprouve envers son frère Louis, remballe violemment un journaliste lui posant une question personnelle. «Je crois que vous êtes amoureux de votre question», lui lance-t-elle avant de se lever. On lui dit que ce n’est pas notre cas, elle rigole: «Et je n’ai pas forcément de problèmes qui pourraient me faire partir en saignant du nez comme dans le film…»