Le saxophone résonne sous un portique du centre de Turin. Il accompagne les notes pop rock grattées sur sa guitare par Marius Bear. Le chanteur suisse se produit devant une foule compacte d’Italiens curieux. Cachés derrière leur masque, des spectateurs dodelinent de la tête au rythme de la mélodie, d’autres filment la performance sur leur téléphone. Le public semble avoir succombé au charme de l’artiste appenzellois, candidat helvète du Concours Eurovision de la chanson. «C’était fou», se réjouit le lendemain le musicien. Il se sent «prêt» pour la demi-finale prévue ce mardi soir, assure-t-il.