Bolide historique

De toutes les voitures qui ont fait de Michael Schumacher une légende de la F1, celle-ci est l’une des plus primées, et donc l’une des plus significatives dans l’histoire du sport automobile. Neuf courses, cinq victoires, c’était en 2003. A son volant, le coureur allemand a obtenu son sixième titre de champion du monde, détrônant au firmament du sport automobile le vénérable Juan Manuel Fangio, quintuple champion et tenant du record jusqu’alors. La F2003-GA (hommage à Gianni Agnelli, décédé au début de cette année-là) a été produite en six exemplaires. Le Chassis 229 mis en vente à Genève est tout juste sorti des ateliers de révision de Maranello. Les estimations oscillent entre 7,5 et 9,5 millions de francs.

«Michael Schumacher 2003 Ferrari F2003-GA Chassis 229», Sotheby’s, Genève, sothebys.com


Ô prix, suspends ton envol!

Début novembre, rendez-vous à Genève pour assister à une nouvelle envolée des prix sur le marché horloger de seconde main. Toutes les grandes maisons d’enchères organisent leur vente de montres remarquables. Les estimations vont de quelques milliers de francs à quelques millions. Chez Christie’s, les artistes contemporains de l’horlogerie sont à l’honneur. Modèles phares: une Richard Mille RM56-01 Tourbillon Sapphire de 2013, dont la remarquable transparence – cristal de saphir et titane – se paiera entre 2,5 et 4,5 millions de francs. Et une Sonnerie Souveraine de FP Journe au cadran bleu ciel, grande et petite sonnerie, dans la même gamme de prix. Chez Phillips, on assistera à la vente, autour de 1 million de francs, de l’un des rares modèles de montre-bracelet entièrement réalisée à la main par l’horloger britannique George Daniels lui-même, une Spring Case Tourbillon en or jaune. La pièce maîtresse chez Sotheby’s est une Patek Philippe Grande Complication 5207, avec calendrier perpétuel, phase de la lune et répétition minute qui tient le haut du panier, pour une estimation entre 700 000 et 1 million de francs.

«The Geneva Watch Auction XVI», Phillips, Genève, 5-6 novembre, phillips.com

«Legendary and Unique Watches», Christie’s, Genève, 6 novembre, christies.com

«Important Watches», Sotheby’s, Genève, 9 novembre, sothebys.com


Instants d’éternité

Combien de temps faut-il à une photo de presse pour devenir un document historique? Et pourquoi ces images, d’abord destinées à faire couler l’encre éphémère des journaux, ne pourraient-elles déployer leur poésie en tirage limité sur les murs d’un salon? L’Agence France-Presse, la plus vieille agence de presse du monde, met en vente 200 images de son fonds photographique. Le catalogue se feuillette comme un livre d’histoire. La première date de 1871, pendant la guerre franco-prussienne – des canons sont garés à Montmartre (entre 400 et 600 euros). La dernière montre Bernie Sanders et ses moufles lors de l’investiture de Joe Biden en janvier 2021, image fameuse puisqu’elle est devenue un mème (entre 1200 et 1600 euros). Celle-ci, d’ailleurs, ainsi que celle de Serge Gainsbourg brûlant un billet de 500 francs en 1984 sur le plateau de l’émission 7 sur 7 (estimation entre 800 et 1200 euros), sera vendue en format numérique avec un NFT.

«De l’argentique à l’iconique», Ellia Art Gallery, Paris, 5 novembre, ader-paris.fr