Classique

Marthe Keller joue les sauveuses au St Prex Classics

L’actrice remplace Renaud Capuçon auprès de la chanteuse Nathalie Stutzmann, le samedi 24 août

Et tout est bien qui finit bien, ou presque. Le 11 juin, la directrice du St Prex Classics, Hazeline van Swaay Hoog, alertait la presse. Tobias Richter, patron du festival Septembre musical, exigeait qu’elle renonce à la présence du violoniste Renaud Capuçon auprès de la chanteuse Nathalie Stutzmann. La raison de ce diktat? Une clause d’exclusivité interdisant au musicien de se produire ailleurs qu’à Montreux, dans un rayon de 200 kilomètres, ceci pendant six mois. Terrible guérilla au bord du lac (LT du 12.06.2013).

Hazeline van Swaay Hoog s’est inclinée, temporairement. Nathalie Stutzmann lui a fait part de son désir de travailler avec l’actrice Marthe Keller. Les deux femmes feront donc scène commune le 24 août. L’une chantera Schumann, Schubert et Brahms, accompagnée par le pianiste Inger Södergren. L’autre lira des lettres d’amour de ces compositeurs. La soirée sera orageuse et romantique. Enterrée alors, la hache de guerre entre Montreux et Saint-Prex? Pas sûr. Hazeline van Swaay Hoog réfléchit aux suites qu’elle pourrait donner à l’affaire.

Publicité