C’est parfois un peu ennuyeux, une sélection trop digne et inattaquable comme celle de Cannes. Pour contrer, on peut jouer la carte de la mauvaise foi, comme ne s’en privent pas certains confrères parisiens. Ou alors, chercher la petite bête du côté des films placés Hors Compétition, à des heures impossibles. Tiens, par exemple, que viennent faire là Madagascar 3 ou Dario Argento’s Dracula ? Peur d’oublier un genre? D’exclure un public? Comme prévu, seuls les chroniqueurs hollywoodiens se sont rués sur le premier, et les vieux «geeks» (dont votre serviteur)sur le second. Verdict: pas bon (tous nos considérants sur le Web). Les Cahiers du cinéma expliqueront sans doute bientôt pourquoi ce Dracula très classique et gore en 3D est un nouveau chef-d’œuvre du «maestro» de l’horreur. Pour l’heure, on se sera contenté du plaisir de se retrouver devant un médiocre film d’auteur «mauvais genre». Si si! Parfois, ça soulage.