«C’est un nouveau départ dans l’histoire de l’institution», déclarait le 12 mars dernier Bernard Fibicher, directeur du Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne. Le MCBA vernissait ce jour-là une exposition permanente présentant 200 des 11 000 œuvres de ses collections. L’accrochage s’articule sur deux étages, le premier consacré à l’art dit classique, le second à l’art contemporain.

Le lendemain, suite aux annonces du Conseil fédéral, l’exposition était contrainte de fermer ses portes. Elle est finalement enfin visible, tandis qu’A fleur de peau. Vienne 1900, de Klimt à Schiele et Kokoschka, le premier grand focus international du MCBA, rouvrira le 2 juin.