Qu’est-ce qui relie donc la tour Eiffel aux massifs bernois, à part une vague similitude de formes triangulaires? Rien ne semble pouvoir rapprocher la plus fameuse construction métallique citadine des pentes montagneuses suisses. Rien, vraiment? Si, la musique. Ainsi l’a décidé Christoph Müller, qui tient les rênes du Gstaad Menuhin Festival depuis 2002. Le Bâlois a choisi «Paris» comme terrain de jeu pour sa prochaine édition.