Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
La mer fait rêver moult vacanciers, y compris ceux en culottes courtes.
© O. JOLY

Enfants

Tous à la mer!

D’Italie nous viennent deux albums, remarquables tant par le texte que par l’image, qui racontent, sur le mode réaliste ou fantaisiste… les vacances

Il y a des choses qui ne changeront jamais, ou si peu: les vacanciers au bord de la mer. Sinon comment expliquer le sentiment de connivence extrême qui saisit, à tout âge, le lecteur de l’exceptionnel album A la plage?

Le texte est simple, bref, formidablement marquant: d’un côté «ils», les adultes, les gens; de l’autre «je», une fillette qui observe, commente et… s’éloigne. «Je me retourne, derrière devient devant, ici devient là.» Les dessins (crayons de couleur et feutres, pour accentuer l’impression de carnets, de saisie sur le vif) sont si précis qu’ils évoquent le documentaire, mais dans le même temps si expressifs que chacun d’eux, et ils sont des centaines, est comme une micro-histoire, une antenne relais de la narration.

La petite dresse des listes, les choses agréables et désagréables, son regard aussi procède par inventaires: des fesses, des visages, des ventres.
Cet album, c’est l’enfance qui se dit à chaque coin de page, avec ses rêveries, ses fiertés et surtout cette incroyable acuité, cette intensité à vivre chaque moment; c’est l’expérience de l’espace, de la disparition des repères, de la solitude au milieu de la foule, mais sans drame: juste une aventure qui se termine sous le parasol familial, avec une tranche de pizza.

Un chat et une souris à l’unisson

Peut-être vous souvenez-vous de ce chat obsédé par la recherche d’une souris «qui n’existait pas» – et qui a pourtant fini par sonner à sa porte? (LT du 10.06.2017). Eh bien, bonne nouvelle, ils sont restés amis et décident de partir ensemble en vacances! Mer ou montagne? Chacun a son idée, née d’une photo aperçue, d’une carte reçue, et l’imagination a fait le reste.

Ces destinations, c’est l’occasion de rencontres, d’étonnements, de comparaisons, et d’un peu de déception: à la montagne, en été, il n’y a pas de neige, et le goéland, le nuage de la carte postale ne se montrent pas en ce bord de mer. Qu’importe, l’essentiel est ailleurs. L’essentiel, c’est eux, ce chat, cette souris et leur vision du monde.

Lire aussi: Le shérif était une autruche

Un retour pleinement réussi pour ce duo si génialement dessiné, où la multiplication d’un motif provoque rires et sourires, où la vision sensible guide les découvertes, où la symétrie et la répétition, tant verbales que picturales, sont sources de poésie.


Susanna Mattiangeli, «A la plage», illustrations de Vessela Nikolova, Seuil Jeunesse. Dès 5 ans.

Giovanna Zoboli, «Les vacances de la souris qui n’existait pas», illustrations de Lisa d’Andrea, Albin Michel Jeunesse. Dès 6 ans.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps