Au fond, personne ne s’y trompe. Michel Fau, artiste multiforme qui s’illustre dans un répertoire souvent décalé et humoristique, est un grand tourmenté. L’originalité de ses tenues de ville contraste avec la retenue de son ton et la précision de son discours. En entretien, l’homme prend le temps de se livrer sans se déboutonner. La discrétion, la pudeur, la passion de la scène et une forme d’élégance se cachent derrière ses vestes colorées et ses cravates bouffantes.